Menu de navigation
Le logement social et communautaire
Le logement social et communautaire

La pénurie de logement qui sévit au Québec — et particulièrement dans la grande région de Montréal — depuis quelques années pénalise grandement certains groupes de notre société. Qu'on pense aux femmes seules travaillant au salaire minimun, aux familles monoparentales, aux personnes assistées sociales ou vivant avec un handicap ou une déficience, aux jeunes dans les emplois précaires! La solution prônée par APEL à cette crise réside dans le développement du logement social et communautaire.

Offrir, à toutes et tous, les conditions de se loger décemment et à un coût abordable, tel est l'objectif du logement social et communautaire. Celui-ci est un logement destiné, suite à une initiative publique ou privée, à des personnes à revenu modeste qui auraient des difficultés à se loger sur le marché traditionnel. Les valeurs et politiques d'économie sociale président à l'administration du logement social et abordable.

Il existe 3 formes principales de logement social et communautaire:

Le HLM

La forme la plus connue de logement social dans notre région est l'habitation à loyer modique gérée par un Office municipal d'habitation (OMH). Certaines règles et conditions s'appliquent dans l'attribution d'un logement en HLM et elles varient d'une municipalité à l'autre. La demande pour une HLM doit être adressée à l'Office municipal d'habitation de sa localité. Le délai d'attente peut être considérable (jusqu'à 3-4 ans et plus!)

La coopérative d'habitation

La coopérative d'habitation est une forme de propriété privée collective. Celles et ceux qui habitent une coopérative sont à la fois co-propriétaires et locataires de leur immeuble. Une des caractéristiques de la coopérative est l'implication de ses résidentEs dans la gestion et le fonctionnement de l'immeuble. Le locataire est généralement membre de la coopérative. L'obtention d'un logement dans une coopérative est décidée par un comité de sélection mis sur pied par les locataires de la coop.

Il existe 2 coopératives d'habitation dans notre territoire: Le Goéland et la Coopérative des Chênes.

L'OSBL

La dernière forme — qu'on définirait comme du logement communautaire au même titre que la coopérative d'habitation — est l'OSBL (organisme sans but lucratif)d'habitation. Il s'agit d'un immeuble géré par un organisme communautaire pour répondre à des besoins sociaux spécifiques. L'OSBL est propriétaire de son immeuble dont l'administration est confiée à un conseil d'administration composé de gens du milieu avec la participation possible de représentants des locataires. Dans un OSBL d'habitation, les logements peuvent être subventionnés ou non. À moins de s'adresser à une clientèle spécifique, les logements sont ouverts à la population générale. Chaque OSBL a son propre éventail de services.

Au niveau du gouvernement du Québec, il existe deux programmes d'aide pour la mise en place de certains logements communautaires (coop et OSBL): AccèsLogis Québec et le LAQ (Logement abordable Québec).


Copyright APEL © 2007-2016
Les renseignements figurant sur ce site vous sont donnés à titre informatif seulement et ne constituent pas une opinion juridique.