Entête de la page
La référence en matière de défense et promotion des droits des locataires dans les Basses-Laurentides
 Téléphone : (450) 413-2949
 Télécopieur : (450) 983-3399
  112, rue Saint-Laurent (porte centrale)
Saint-Eustache (Québec) J7P 1G5
Suivez-nous sur

Menu de navigation
Accueil Nos activités L'INFO-LOCATAIRE
Panneau latéral gauche

DES NOUVELLES DES PARTENAIRES

Pétition du RCLALQ

Assez des délais interminables, des lignes téléphoniques surchargées, de l'expulsion massive de locataires, du laisser-aller envers les propriétaires, du 2 poids, 2 mesures!😡💢
Signez la pétition pour réformer la Régie du logement!✊🖊️ www.bit.ly/PetitionRDL2019

Dans le budget du Gouvernement

Le nouveau budget du Gouvernement Legault comporte des annonces intéressantes visant à aider les personnes et familles vivant sous le seuil de revenu. Ainsi, d’ici 2024-2025, le Gouvernement investira 260 millions de dollars additionnels afin de permettre la réalisation de quelque 10 000 unités de logement. Sur cette somme, 73 millions de dollars seront immédiatement réservés à la Ville de Montréal.

Le Gouvernement annonce aussi un investissement de 60 millions de dollars pour l’adaptation des logements aux besoins des personnes handicapées et un investissement de 50millions de dollars pour aider les municipalités à rénover les logements dans les secteurs résidentiels dégradés.

Le budget prévoit d’autres soutiens pour que les ménages québécois habitent un logement abordable, adéquat et conforme à leurs besoins.

Au total, le gouvernement réserve ainsi 458 millions de dollars à l’aide au logement et à la rénovation de domicile au cours des cinq prochaines années.

De M. Philippe Leclerc, directeur du Conseil des Préfets et élus de la région des Laurentides

Communiqué du RCLALQ

Le nouveau budget du gouvernement du Québec vient d'être dévoilé. À la page 224, on retrouve une section réservée à la Régie du logement intitulée «Réduction des délais d'attente à la Régie du logement».

On y apprend que le budget de fonctionnement de la Régie sera rehaussé de 5 millions par année pour une période de 5 ans. Cela équivaut, selon nos calculs, à un rehaussement d'environ 20% du budget de la Régie, ce qui est considérable quoique insuffisant. Il est aussi indiqué que «des effectifs additionnels seront accordés à la Régie du logement pour lui permettre de diminuer les délais de traitement des demandes qui lui sont adressées».

Le gouvernement cible l'ajout de ces sommes ainsi : le délai moyen pour obtenir une première audience est actuellement de 5 mois et il devrait passer à 2 mois en 2021-2022.

Nous attendrons d'avoir plus de détails sur l'attribution exacte des nouvelles sommes avant de nous réjouir trop vite, mais nous devons avouer qu'il s'agit d'une bonne nouvelle à première vue. Lors des dernières années, le budget de la Régie stagnait.


Vous pouvez faire un don à notre organisme par

Quelques repères historiques

Un peu d'histoire

En mars 2002, la Table de concertation sur la pauvreté des MRC de Deux-Montagnes et sud de Mirabel (RPDS) met sur pied un Comité Urgence logement pour aider les locataires du territoire à faire face à la crise du logement qui sévit partout au Québec. Cette crise frappe particulièrement les personnes et familles à faible revenu qui se retrouvent sans logement au mois de juillet.

Le 19 mars 2002, le Regroupement pour le développement social de la région de Deux-Montagnes et sud de Mirabel (RPDS) adopte un plan de travail dans lequel 4 cibles d'intervention sont priorisées, dont le logement.

Le 4 octobre 2002, le RPDS tient une Journée d'échanges sur la situation du logement dans les MRC Deux-Montagnes et sud de Mirabel. Près de 40 personnes adhèrent à la proposition suivante: qu'un comité sur le développement du logement soit créé en concertation avec le Comité Urgence logement.

Le 13 mai 2003 a lieu la première rencontre du Comité de développement du logement.

16 mars 2004 : Début des démarches pour la création d'une corporation sans but lucratif: l'Association de promotion et d'éducation au logement. Des représentantes et représentants du Centre d'entraide Racine-Lavoie, de la Petite Maison de Pointe-Calumet, de l'Atelier Ensemble on se tient, de l'Office municipal d'habitation de Saint-Eustache et du CLSC Jean-Olivier-Chénier jettent les bases de ce nouvel organisme.

Automne 2004 et printemps 2005 : Rédaction d'un plan d'action, démarches pour la requête d'incorporation et démarches visant l'enregistrement d'APEL comme organisme de bienfaisance.

25 juillet 2005 : Obtention des lettres patentes d'APEL du Registraire des entreprises. Le même mois, l'organisme obtient son enregistrement à titre d'organisme de bienfaisance auprès de l'Agence des douanes et du revenu du Canada.

Janvier 2007 : Suite à une subvention obtenue de Centraide Laurentides et à une aide financière provenant d'autres sources, APEL engage une personne à la coordonation de l'organisme. Cette personne entre en fonction le 15 janvier 2007.