Menu de navigation
Quelques statistiques sur le logement dans le territoire desservi par APEL
Quelques statistiques sur la situation du logement dans le territoire

Depuis la crise du logement qui a frappé la région de la MRC de Deux-Montagnes et du sud de Mirabel à l'été de 2002, nous n'avons cessé de constater l'état de pénurie qui perdure dans le territoire. Au manque de logements locatifs privés s'ajoute le manque de logements sociaux et communautaires. À la baisse drastique du taux d'occupation se greffe une explosion des coûts de location. Cette page souhaite présenter un portrait statistique de la situation. Ces statistiques ne doivent, toutefois, pas nous faire oublier que derrière ces chiffres, ce sont des personnes qui souffrent.

Ménages locataires1

  Ménages locataires %
MRC de Deux-Montagnes 8 865 23,7
MRC de Mirabel 4 290 27,2
Ensemble du Québec 32,9
1Source: Observatoire du Grand Montréal, Indicateurs métropolitains, Logement, Modes d'occupation, 2011

Coût des loyers2

Loyer moyen 687$
Appartements d'une chambre 583$
Studios 487$
Appartements de 2 chambres à coucher 683$
Appartements de 3 chambres et plus 806$
2 Source: Observatoire du Grand Montréal, Indicateurs métropolitains, Logement, Coût du loyer, 2013.

Taux d'effort des ménages locataires3

3 Source: Observatoire du Grand Montréal, Indicateurs métropolitains, Logement, Taux d'effort, 2011.

Le parc de logements sociaux dans le territoire4

  Nombre de logements sociaux et communautaires abordables (2010-2012) % de logements locatifs occupés
Deux-Montagnes 136 8,1
Mirabel 125 4,1
Oka 21 12,0
Pointe-Calumet 47 9,6
Saint-Eustache 681 13,9
Saint-Joseph-du-Lac 24 9,8
Sainte-Marthe-sur-le-Lac 29 9,0
Saint-Placide* 20 9,0
4 Source: Observatoire du Grand Montréal, Indicateurs métropolitains, Logement, Logements sociaux et abordables, 2010.
* Statistiqu Canada, Enquête nationale auprès des ménages, Saint-Placide (V), 2011


Copyright APEL © 2007-2016
Les renseignements figurant sur ce site vous sont donnés à titre informatif seulement et ne constituent pas une opinion juridique.